Lettre de Hiro Kenji Fukuma San

Tokushukan symbol
Tokoshukan

Max Senseï

En cette nouvelle année qui commence,

Je suis très heureux de voir que l’école de mon père Kenzo Fukuma shosei d’akarusa nikkô rû ryu est perpétuée depuis son décès qui je sais t’avait beaucoup affecté à l’époque car mon père te considérait toi et Christophe comme des fils spirituels digne d’enseigner l’art de notre école de sabre.

Par votre force de présence, votre passion et votre fidélité par apport au autre élèves, je sais qu’il serait fier de toi. De plus tu es le dernier puisque je n’ai plus de nouvelle de Christophe depuis 5ans.

Il m’est très difficile de venir te voir avec tes élèves malgré ton insistance passionné je ne voyage plus beaucoup comme je te l’ai expliquer et c’est pour cette raison que je désir que tu vienne au Japon pour passer ton 5ème degré.

Je te promet que si l’occasion se présente je serais très honoré de rencontrer tes élèves. Je profite de ce courrier pour te présenter mes voeux de santé, de bonheur et de prospérité à toi et tous ta famille ainsi qu’à tous tes élèves et que tous les bon amis qui vous accompagneront aucours de cette nouvelle année.

Pour leur fidélité et leur progrès technique je nomme les élèves que tu ma désigne au grade que je t’ai fait parvenir et félicite les de ma part en tant que shihan kaku assistant du maitre dont je donne officiellement le titre au nom de ma mère akemi San et moi-même pour suivre le long chemin qui te reste à parcourir.

Hiro Kenji Fukuma San